Sénégal- Elections : les autorités saluent l’implication de la plateforme de veille des femmes.

Cet atelier a été une occasion d’évaluer les actions de la Plateforme, la position des femmes sur l’échiquier électoral en identifiant les actions de solidarité et leurs modalités d’intervention avec les femmes du Mali et de la Guinée, et des échanges sur le partage des bonnes pratiques
Mme Bineta Diop, la présidente de Femmes Africa Solidarité (FAS) a salué le travail des observateurs pour le bon déroulement des élections sénégalaises en indiquant que ce travail a permis d’avoir des statistiques fiables durant tout le processus électoral.
‘’Cela nous a permis de renforcer nos objectif et tirer des enseignements pertinents’’, a-t-elle dit.
Binetou Djigo, la représentante du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) a salué le rôle déterminant et les actions de la plateforme lors des élections présidentielles 2012 en précisant qu’elles ont permis d’aboutir à des élections transparentes et apaisées.
Déplorant les nombreuses violences et dérives occasionnées par les élections en Afrique, elle a appelé les pays voisins du Sénégal à s’inspirer de son exemple de bonne gouvernance.
‘’Cette situation empêche l’instauration d’une bonne gouvernance démocratique et la possibilité de jeter les bases dune paix durable au niveau nationale et internationale’’, a-t-elle ajouté promettant le renforcement du soutien financier accordé à l’organisation FAS.
La représente du ministère de la femme,de l’enfant et de l’entrepreneuriat féminin Oumou Khaïry Niang a évoqué la place importante des femmes dans le processus électoral en magnifiant, à la suite d’Amsata Sall de la Commission Électorale Autonome (CENA), la ‘’contribution louable à la paix et au développement’’ de la gent féminine.
‘’Les femmes peuvent être privées de leur pleine citoyenneté si les politiques publiques ne prennent pas en charge leur expression’’, selon elle.
‘’Les acquis garantissant l’application de la parité sont réels et l’environnement juridique est propice. Nous avons une assemble nationale quasiment mix et la troisième personnalité du pays est une femme. Avec la loi sur la nationalité un autre pas vient d’être franchi’’, affirme-t-elle.
Fruit d’une concertation entre des organisations de femmes, la société civile sénégalaise, le PNUD, l’ONU Femmes, URGENT ACTION FUND, l’UNESCO et le Haut-Commissariat des Droits de l’Homme, la Plateforme de Veille des Femmes pour des Elections Apaisées est dirigée par la coordination de Femmes Africa Solidarité (FAS).
Elle été mise en place dans le but d’aider à aplanir le climat social, à renforcer et à encourager la pleine participation des femmes aux élections et garantir un processus électoral non violent, transparent et démocratique.
Envoyé Spécial Cheikh Saad Bou SEYE

Message d’Alerte !

Au premier tour des présidentielles, dix-sept(17) incidents ont été signalés.
Au second tour, 51 incidents et 12 cas de violence ont été rapportés par les observatrices et journalistes-moniteurs de la plateforme. Lors des élections législatives, seulement cinq incidents d’importance mineure ont été signalés.

Message de paix de la jeunesse sénégalaise Le 23 Mars 2012, Hôtel Radisson-Blu, Dakar

Nous jeunes sénégalaises et sénégalais, venus des partis politiques et de la société civile nationale, en collaboration avec nos mamans de la plateforme de veille des femmes pour des élections apaisées au Sénégal, pouvons peut-être, ne pas être d’accord sur nos choix politiques, mais nous nous accordons sur une seule chose : les valeurs que représentent la paix et la stabilité pour le « sunugal », le développement de notre pays et son futur.
La Barque commune ne doit en aucun cas couler, c’est pourquoi nous venons ici avec Femmes Africa Solidarité dans la salle de veille, joindre nos voix à celles de nos mamans d’ici et celles venues d’Afrique pour flétrir la violence électorale sous quelque forme qu’elle se présente.
Nous exprimons notre profonde compassion aux victimes des violences de ces dernières semaines et appelons tous nos concitoyens et concitoyennes à se donner la main pour le dialogue et la restauration de la paix car seul le Sénégal prime sur toute autre chose.
Ont signé
- Les représentants des jeunes de tous les partis politiques du Sénégal sans exception
- L’Organisation des jeunes Panafricanistes (OJP)
- Le mouvement citoyen
- Le forum civil
- Jeunesse Action pour la paix, l’Entraide et la Solidarité (JAPES)
- La plateforme de veille des femmes et tous ses partenaires.