ËTU JAMM interpelle l’ensemble des candidats sur la violence pendant la période électorale.

La plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité ËTU JAMM a organisée un point de presse ce lundi 11 février pour interpeller les candidats aux présidentielles 2019 sur la violence en période électorale.


Ce lundi 11 Février 2019 a été organisé le Rassemblement des femmes de la plateforme de veille pour la paix et la sécurité en période électorale.
Si les tensions sont inhérentes aux processus électoraux, il n’en demeure pas moins que le contexte pré-électoral enregistre un climat social tendu. Les élections se déroulent souvent dans une situation de revendications sociales et de crise politique ou économique.

Au Sénégal, la crise née du dialogue politique contesté, de la polémique autour du fichier électoral, de la multiplicité des listes de candidats, entre autres, ont interpellé les acteurs de la société civile, notamment les organisations et associations féminines à agir afin d’annihiler ou à défaut de réduire l’impact négatif de ces facteurs de conflits.

C’est dans ce contexte de crispation sociale et de tension que la Plateforme de Veille des Femmes pour des élections apaisées composée de plus d’une cinquantaine d’organisations féminines de la société civile sénégalaise et panafricaine coordonnée par Femmes Africa Solidarité, a pris la dénomination de Plateforme de veille des Femmes pour la Paix et la Sécurité pour promouvoir et contribuer durablement à la prévention des conflits et à l’apaisement social ; à la médiation et au dialogue ainsi au processus électoral.