Elections locales au Sénégal : les femmes de la Société civile se mobilisent pour dire : - non à la violence ! - oui à la paix !

Dakar, le 28 juin 2014 – La Plateforme de Veille des Femmes pour des Elections Apaisées au Sénégal, coordonnée par Femmes Africa Solidarité (FAS) et soutenue par la Banque Mondiale a installé une Salle de veille « situation room » au Radisson Blu du 28 au 30 juin 2014 pour l’observation et le monitoring du processus électoral du 29 juin 2014.


Une rencontre avec la presse aura lieu le lundi 30 juin 2013 à 12h précises au Radisson Blu Hôtel de Dakar, Niveau Zéro, à la Salle Saint-Exupéry. A cette occasion, la déclaration finale de la Plateforme de Veille des Femmes sera lue pour restituer les observations du déroulement du scrutin.

Le point de presse sera animé par les membres de la Plateforme notamment Mesdames Bineta Diop, Présidente de Femmes Africa Solidarité ; Khady Fall Tall, Présidente de l’AFAO ; Penda Seck Diouf, Présidente de la Cellule de Lutte contre les violences faites aux femmes (CLVF) et de Nenuphar ; Mariame Coulibaly, Présidente de WILDAF Sénégal ; Marième Dièye Diop, Vice-présidente de l’Association des Juristes du Sénégal ; Hélène Rama Niang, Présidente de FECSDA ; FAFS ; Femnet Sénégal ; Collé Sow Ardo ; GIF ; CAEDHU ; COSAPERE.

La Plateforme de Veille des Femmes Pour la promotion de la paix et la participation des femmes au processus électoral, plus d’une cinquantaine d’organisations féminines se sont regroupées pour mettre sur pied une plateforme de veille des femmes pour des élections apaisées.

Cette initiative se base sur la Résolution 1325 des Nations Unies et la Déclaration Solennelle des Chefs d’Etat Africains sur l’égalité de genre en Afrique pour une participation effective des femmes dans la prévention des conflits et la consolidation de la paix. La Plateforme a adopté une démarche inclusive et participative, réunie autour du dialogue pour un processus électoral libre, équitable, transparent et non violent. La Plateforme s’est positionnée comme un mécanisme d’alerte précoce et de réponse rapide face aux questions de genre, aux crises sociales et économiques ou autres formes de violence avec comme stratégie principale les 3M :
- la Médiation auprès des différents acteurs politiques et religieux,
- la Mobilisation des femmes et des jeunes pour la paix,
- le Monitoring des élections par une mission d’observatrices composée de plus de 60 femmes.
Elle s’est surtout distinguée par son leadership et son expérience dans le domaine de l’observation et l’accompagnement d’élections à risques, qui lui ont valu la reconnaissance de personnalités importantes.

Femmes Africa Solidarité (FAS) est une organisation non gouvernementale africaine promouvant la pleine participation des femmes aux processus de paix, dans les pays en conflit et post conflit ainsi que l’égalité des sexes et l’autonomisation économique et politique des femmes. FAS opère au niveau national, régional et international, se servant de la Déclaration solennelle sur l’égalité des sexes de l’Union africaine (SDGEA) et de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies comme mécanismes comme porte voix et pour renforcer les capacités des organisations locales de femmes à tous les niveaux des processus de paix. FAS soutient la mise en œuvre et contrôle les engagements pris par les dirigeants africains dans le cadre de ces mécanismes. FAS est aussi en charge de la coordination du réseau GIMAC.

Contact Médias : Bureau régional FAS Dakar Awa Ngom Diop Responsable de la Communication Cell : +221 77 552 55 01 communicationdk@fasngo.org